ekaterina ANTONOVA (RU) 1997

En 2021, elle termine son master des beaux arts de Moscou. Lors de son résidence à Genève, la jeune artiste est productive. Nous présenterons ses travaux courant l’année 2022. 

« Mon travail de diplôme s’intitule « ANOMIE ». Cette série est née comme une réponse, comme un contrepoids à la violence qui se répand de plus en plus chez les jeunes dans la société contemporaine. Parallèlement au développement de l’infantilisme, la déviance, c’est-à-dire l’écart de comportement par rapport à la norme, devient elle-même la norme. On peut convenir que la principale raison de la déviation est l’anomie – l’absence de loi, le « manque de réglementation », le « manque de normes » – lorsque les valeurs sont absentes ou deviennent instables et contradictoires. En l’absence de normes, la division entre le bien et le mal disparaît, et la moralité est un enchevêtrement dont on ne peut discerner aucun fil. Mes œuvres, leur conception, leur idée, leur composition, leur technique et leurs matériaux sont une volonté de refléter le danger de l’anomie et l’infantilisme qui l’accompagne). » E.A